De Skaftafell à Seljalandsfoss (le Sud)

3ème jour et il faut qu'on se plaigne à l'office du tourisme !! C'est pas raisonnable de condenser autant de beauté sur un même pays. Nous commençons notre journée par une rando qui nous amènera au pied de la langue de Skaftafellsjökull. Des cordées se préparent pour découvrir le glacier. Nous prenons quelques photos et regrettons de ne pas avoir pris le drone qui n'est pas interdit ici. 
Comme tous les matins et plusieurs fois par jour nous consultons l'état des routes sur l'application « road.is » indispensable ici ainsi que la météo sur « en.vedur.is ». Le temps en Islande est très changeant et il n'est pas rare de passer de la neige au soleil.Après consultation des deux sites qui nous annoncent une route « slippery » et route « difficult driving » nous décidons de nous lancer.
Quelques kilomètres après notre départ la route devient enneigée mais roulante jusqu'à Kirkjubaejarklaustur où nous en profitons pour faire un plein de carburant et attraper hot dog et café. Nous avons bien fait car juste après, le paysage est devenu blanc et seules les balises jaunes sur les côtés nous permettent de repérer la route. C'est une première pour nous qui ne sommes pas habitués à la conduite sur neige et sur glace. Junior se comporte bien, pas de frayeurs mais beaucoup d'attention.

Petit arrêt sur un emplacement pique nique afin de voir comment le drone se comporte avec la neige. Un couple de Bretons que nous avions croisé un peu avant s’arrêtent afin d’échanger quelques mots et hop nous repartons sur cette route sans fin à l’univers spectral.

Nous arrivons à Vik sous les flocons et en profitons pour faire un plein de courses. Puis direction Reynisdrangar puis Reynisfjara où l'on découvre de magnifiques orgues basaltique ainsi qu'une superbe grotte, le tout au bord d'une plage de sable noir.
Quelques kilomètres plus loin nous entamons la montée vers les arches Dyrholaey. Nous ne nous attendions pas à un tel spectacle. Le paysage est digne des plus grands peintres et la palette de couleur est incroyable. On ne peut pas rester insensible à autant de beauté. Merci Gaïa de nous offrir tout cela. 
L'émotion passée et beaucoup de photos après nous redescendons direction Solheimasandur où un Douglas DC3 a fait un atterrissage d'urgence le 21 novembre 1973 à cause des conditions météorologiques. Le matériel militaire de l'US NAVY qu'il amenait ce jour là pour la station radar de Stokksnes n'est jamais arrivé.  L'épave se trouve à 4km du parking où une navette peut vous emmener jusqu'à l'avion. Nous y sommes allés à pied vu le tarif exorbitant de la course soit 18 euros aller/retour par personne. Arrivé au pied de l'épave difficile de faire des photos car beaucoup de personnes veulent faire la pause sur l'épave, dans l'épave, bref peu de discipline et de respect. Nous décidons d'envoyer le drone dans les airs faire un tour. On n'est pas mécontents du résultat. 
Retour au parking avec vue sur les les montagnes au  coucher de soleil, la journée se termine en beauté. Nous partons nous installer au camping près d'une cascade à Seljalandsfoss.

2 réflexions sur “De Skaftafell à Seljalandsfoss (le Sud)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s